Pourquoi Google s'impose aujourd'hui

Et s'imposera encore plus dans un futur proche...

Podcast Numericast by Numericoach

Scanner ce code pour accéder directement à cette page en séminaire

4 piliers définissent un VRAI fournisseur cloud mondial

1. Des centres de données partout

Etablis sur toute la planète, ces centres de données hyper sécurisés permettent de REPARTIR LES RISQUES en dupliquant les données, tout en servant le client AU PLUS PROCHE de là où il se trouve.

Un point d'accès au réseau Google est toujours proche. La VITESSE d'accès aux données est ainsi OPTIMALE.

La reconfiguration automatique du réseau en cas de sinistre assure la CONTINUITE DE SERVICE.

En savoir plus sur le réseau mondial inter-continental

A date du 1er septembre 2020 et selon l'institut Telegeography, Google domine aujourd'hui ses concurrents sur le marché des câbles sous-marins avec 16 câbles à son actif, talonné par Facebook (12 câbles), Microsoft (5 câbles) et Amazon (5 câbles).

Vision e-DSI.org pour le futur : Les infrastructures serveurs et réseaux seront bientôt indissociables, avec probablement les mêmes fournisseurs. Faire du cloud sans gérer également la partie télécommunications et réseaux n'a plus de sens.

3. Les systèmes d'exploitation

86% des mobiles de la planète fonctionnent avec Androïd de Google. Les mobiles seront NOS SEULS EQUIPEMENTS dans un futur proche. Il est aujourd'hui VITAL de maîtriser cette plateforme technique comme l'écosystème qui va avec pour des raisons de SECURITE.

Découvrir le système d'exploitation Androïd

Dans l'intervalle, Chrome OS et Chrome Entreprise révolutionnent l'univers du matériel informatique. Il s'est d'ailleurs vendu en 2020 au niveau mondial plus de machines Chrome OS que de Mac, le saviez-vous ?

Ce sont les APPLICATIONS qui comptent pour l'utilisateur ! Google Workspace représente ainsi de facto un nouveau STANDARD MONDIAL : Gmail = 3 milliards d'utilisateurs.

Sans parler de toutes les applications Androïd et Google Workspace Marketplace disponibles pour votre business...



Google Workspace


Google Workspace

En savoir plus sur la "rivalité" Google Workspace vs Office 365

Orientée sur l'efficacité (ergonomie, simplicité), Google Workspace homogénéise et rationalise les méthodes de travail par viralité ce qui améliore très sensiblement la productivité des collaborateurs dans les 6 à 12 mois. Office 365 de son côté, utilise le cloud pour augmenter les possibilités offertes aux utilisateurs Office sans changer leurs habitudes. Ainsi, Office 365 est la solution qui offre la meilleure continuité avec l’environnement utilisateur et technique historique, tandis que Google Workspace est une solution de collaboration 100% cloud visant la plus grande efficacité au quotidien via une nouvelle approche de la collaboration.

En résumé, celui qui veut se transformer devra choisir Google Workspace tandis que celui qui veut simplement évoluer en douceur devra privilégier Office 365. Révolution vs Evolution...

"Nous avions à choisir entre une solution bureautique enrichie de collaboratif ou une vraie solution collaborative intégrant toutes les fonctionnalités modernes de bureautique."

Voir l'article : Choisir entre O365 et Google Workspace

"Continuer avec Microsoft aujourd'hui, c'est comme rester accroché à son téléphone filaire alors que le mobile existe." Marc HILL

Il n'y en a qu'1 parmi les GAFAM qui dispose de ces 4 piliers cloud

Voir l'explication ci-dessous si vous voulez en savoir encore un peu plus

AMAZON dispose de datacenters et d'un réseau mondial mais est inexistant sur les mobiles et sur les applications. Amazon se recentre ainsi sur les professionnels (Amazon Drive est arrêté, etc...). Les clients d'AWS (Amazon Web Services, le cloud Amazon) veulent certes tirer profit de la technologie qui a permis à Amazon de devenir un géant du e-commerce, mais les clients sont en droit d'attendre plus aujourd'hui.

APPLE est l'inverse d'Amazon : Apple produit des ordinateurs et des mobiles mais n'a pas de datacenters, ni réseau mondial, ni d'ailleurs de suite collaborative web. C'est un constructeur de (bon) matériel mais sans plus. Apple et Amazon étaient ainsi faits pour s'entendre. C'est pourquoi Apple a utilisé dans un premier temps les services AWS (Amazon Web Services) pour iCloud mais est en train de basculer l'ensemble vers ... Google ! Vous pensiez que vos données étaient stockées chez Apple ? Grosse erreur. Apple ne sait pas faire cela et est ainsi devenu le plus gros client de Google. Apple est focalisé matériel et apps mobiles (développées par d'autres) alors qu'il faut être focalisé cloud (datacenters+réseau) mais surtout suite collaborative et applications aujourd'hui.

FACEBOOK a des datacenters privés et un réseau mais est absent des mobiles et ne dispose pas d'un écosystème applicatif. Ce n'est QU'UN réseau social à la base, on a tendance à l'oublier. Quant à la génération Z, elle utilise en majorité TikTok et YouTube ! A quand la disparition de Facebook/Métaverse ? Probablement plus vite qu'il n'est apparu, question de changement de génération. Quant au "matéverse" attendu comme le Messie, il est probable que Facebook n'ait plus la "force" nécessaire pour imposer sa vision des choses...

MICROSOFT dispose comme Amazon de datacenters et d'un réseau mais a abandonné les mobiles et même son propre navigateur pour se rallier à Chrome avec Edge ! Microsoft sait aussi que le poste de travail actuel, Windows ou Mac, est mort. Microsoft est déjà un gros concurrent d'Amazon pour la fourniture de plateformes cloud et se recentre sur cet objectif de survie pour eux, tout en continuant à vendre des... licences pour postes de travail avec une suite Office hybride entre mode web et mode local, que des utilisateurs peu avisés achètent encore. Avec le rachat d'Activision Blizzard, Microsoft se lance dès à présent dans le "métaverse" et principalement les jeux de ce nouvel univers car le reste est perdu pour eux.

Quant à la Chine et aux BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi), ils arrivent à grands pas mais aucun ne dispose des 4 piliers à ce jour...

L'analyse et la vision e-DSI.org à 10 ans

Ce qui sauve actuellement toutes ces entreprises, c'est leur trésorerie mais leurs business-models respectifs sont très variés. Apple et Facebook, acteurs de niche, vont probablement disparaître d'ici quelques années, à moins d'un fort revirement créatif. Amazon va continuer à mettre en oeuvre de belles innovations de niche comme développer des activités à destination des professionels. Microsoft a abandonné le poste de travail et va devenir un concurrent de plus en plus sérieux pour Amazon Web Services (AWS) tout en développant les prémices du métaverse.

Qui reste au final pour couvrir tout le prérimètre nécessaire à un système d'information performant ?

Au niveau des infrastructures, Google est déjà 1er parmi les GAFAM aux niveaux centres de données et réseau mondial. Google ne cherche pas à contrecarrer de front Amazon, Microsoft ou les chinois comme Alibaba sur la mise à disposition aux entreprises de plateformes matérielles cloud. Chez Google, les datacenters ne sont qu'un "moyen" au service des applications et des usages utilisateurs, pas une finalité business en soi. C'est une vision bien plus long-terme. Quand on choisit Google, on veut "fonctionner comme Google", c'est le but ! Qui se soucie des serveurs sous-jacents ?

Au niveau de la sécurité des données, Google est accrédité hébergeur de données de santé par le gouvernement français. Qui dit mieux ?

Au niveau du poste de travail, Google est aussi 1er parmi les GAFAM aux niveaux suite collaborative et mobiles. De plus, le poste de travail se simplifie avec l'arrivée des Chromebooks : plus besoin de puissance et de logiciels installés en local pour ouvrir/partager des fichiers bureautiques et il s'est déjà vendu en 2020 plus de Chromebooks que de Macs. Cette génération de matériel évoluera elle-même d'ici quelques années au profit de nos seuls mobiles et de la voix où Androïd est déjà roi ! L'assistant vocal (5ème pilier à venir du futur métaverse) ne subsiste déjà plus que chez Amazon et Google. Mobile+Voix, qui sera le gagnant à votre avis ? Google avance ainsi tranquillement ses pions dans toutes les catégories, un peu comme un joueur d'échecs. Il suffit de laisser faire le temps...

Au niveau du réseau local, dès que la 5G sera pleinement opérationnelle et aura atteint sa pleine maturité, les réseaux locaux filaires (LAN) et WiFi vont disparaître, c'est inéluctable. Après l'infrastructure informatique (serveurs, stockage, etc...), ce sera au tour du réseau "local" de disparaître au profit d'un réseau 5G haut-débit, disponible partout, au sein comme à l'extérieur de l'entreprise.

Au niveau géostratégique, l'Europe a perdu la bataille du cloud car il est impossible de rattraper le retard accumulé. C'est malheureux, mais il faut l'accepter pour justement gagner la prochaine bataille qui est celle de l'lA (Intelligence Artificielle), du Big Data et de l'IoT (Internet of Things) avec la 5G. Ne nous concentrons plus sur les tuyaux et le contenant mais sur les contenus et la valeur ajoutée. L'afrique n'a jamais eu accès au réseau téléphonique filaire. Cela ne les a pas desservi, au contraire ! Ils ont "sauté" une technologie et sont aujourd'hui les plus gros consommateur de 4G au Monde. Il suffit de voir le verre à moitié plein pour faire ce qu'il faut et prendre aujourd'hui les bonnes décisions au niveau politique.

Au niveau politique, l'Europe a ainsi justement un merveilleux exemple à suivre : l'Estonie ! Ce pays a numérisé tous les services administratifs possibles du pays et l'Estonie partage sa vision. Le numérique y est au service du citoyen et non pas l'inverse. Notre futur démocratique est là...